shopping_bag_30543

J'achète de la viande à la coupe: pas de barquette plastique, mais du papier. Un progrès tout de même. Et mes paquets regroupés dans un seul sac plastique.

Un de plus.

Appréciant la viande je me suis résignée à cette forme d'emballage. Pour l'hygiène, naturellement.

Aujourd'hui, j'ai osé proposer mon propre sac plastique, à la place.

Pour entendre:

"Pas de problème! Il y a même des personnes qui amènent leurs tupperware, elles ne veulent pas de papier d'emballage non plus!"

Il suffisait de demander. En fait c'est le cas pour beaucoup de choses, et pas seulement dans les magasins. Il paraît qu'en disant ce qu'on souhaite, ou ce qui nous dérange, à notre entourage, on a beaucoup plus de chances qu'il se conforme à nos voeux que si on compte sur la transmission de pensée.

"Qui ose vaincra".

C'est également vrai au quotidien...